- ENTREE de SECOURS -



vendredi 20 octobre 2017

Le « réchauffement climatique » a bon dos !

le 19 octobre 2017


Cette semaine Macron a fait un discours percutant au G20. Il a déclaré que le terrorisme était une conséquence directe du réchauffement climatique. Si on suit son analyse, les réfugiés qui affluent de Syrie, de Libye et d’Irak sont des « réfugiés climatiques » alors qu’ils fuyaient tout simplement les zones de guerre, des guerres fomentées par les Américains et la CIA avec l’honteuse complicité des pays de l’OTAN et pour la Libye avec l’aide très spéciale de Sarkozy. Macron, un affidé du Club de Bilderberg, n’a pas pu s’empêcher de faire cet amalgame invraisemblable car il faut bien qu’il répande la propagande climatique, l’une des préoccupations majeures de ce club d’ultra-initiés, je veux parler de Bilderberg, qui a organisé en très grande partie cette paranoïa relative au climat car il y a gros à gagner pour l’élite mondiale, les 0,1 % dont Macron fait maintenant partie.

Quant aux « printemps arabes » ils furent le résultat d’une soudaine augmentation des cours mondiaux du blé qui n’avaient strictement rien à voir avec le climat. Des mécontentements populaires furent alors exploités par la CIA avec l’aide d’ONGs qui ne cachaient même pas leur affiliation à cet organisme américain et il en résulta ce que l’on sait : la mise en place de groupes terroristes en Libye s’opposant à Khadaffi, un fait qui fut notamment exploité par BHL et repris par Sarkozy pour bombarder Tripoli et assassiner le « Colonel ». Et en Egypte comme en Syrie ce furent des scénarios sensiblement identiques mais Assad se rebiffa – il fallait donc détruire la Syrie par d’autres moyens pas très légaux – alors que l’Egypte est devenue ensuite une dictature militaire avec le soutien de la CIA et ainsi un vassal de Washington. Tout ça parce que le climat se réchauffe, selon Macron …

Macron nous prend tous pour ces cons uniquement bons à payer des taxes :



jeudi 19 octobre 2017

Une étude révèle que plus de la moitié du biodiesel de l'UE provient de cultures importées

Résultat de recherche d'images pour "SOJA COLZA"
Par Samuel White
EURACTIV.com 18 oct. 2017
Environ 53 % du biodiesel de l'UE est fabriqué à partir de matières premières importées, selon une récente analyse des données de la Commission européenne par l'ONG Transport and Environment, et près de la moitié de l'huile de palme importée est brûlée dans les moteurs de voitures.
"Les conducteurs de voitures et de camions de l'UE sont les plus gros consommateurs d'huile de palme en Europe et ils ne le savent pas", a déclaré Laura Buffet, responsable des combustibles propres pour le transport et l'environnement (T & E) mardi 17 octobre.
Elle a ajouté que les matières premières pour environ la moitié du biodiesel issu des cultures produites dans l'UE sont importées, soulignant que cela ne cadre pas avec l'image d'un secteur européen durable que l'industrie des biocarburants aime présenter.
Les biocarburants représentent actuellement 4,9% du carburant de transport de l'UE, le biodiesel représentant 81 % de ce chiffre. Selon l'analyse de T & E, environ 33 % de ce biodiesel est fabriqué à partir d'huile de palme importée.
"Il y a des différences dans les effets des gaz à effet de serre sur les huiles végétales, mais en moyenne, tous les biodiesels issus des cultures sont plus mauvais pour le climat que le diesel fossile", indique l'étude T & E. "Palm a les émissions globales les plus élevées de GES - plus de trois fois les émissions fossiles."
L'élimination des biocarburants augmentera la demande d'importations d'aliments pour animaux, met en garde l'industrie
Les biocarburants dans l'UE sont intimement liés aux marchés mondiaux de l'alimentation humaine et animale. Alors que l'UE discute de sa future politique en matière de biocarburants, sa contribution à l'approvisionnement en aliments pour animaux de l'UE et son impact sur les prix alimentaires sont devenus des champs de bataille majeurs entre partisans et critiques.
Les critiques disent que la production de biocarburants sur les terres agricoles déplace la production alimentaire et conduit à une augmentation des émissions de carbone à mesure que les zones agricoles sont agrandies pour répondre à la demande alimentaire croissante. Ce phénomène est connu sous le nom de changement indirect d'affectation des terres (ILUC). L'huile de palme a une empreinte ILUC particulièrement lourde, car les écosystèmes tropicaux riches en carbone sont souvent défrichés pour faire place à des plantations.
Le biodiesel est fabriqué à partir de cultures oléagineuses telles que le colza, le soja et le palmier. La directive de l'UE sur les énergies renouvelables de 2009 fixe un plafond de 7 % sur la part des biocarburants (de première génération) issus des cultures, y compris le bioéthanol et le biodiesel, dans le carburant de transport. Cette directive devrait être révisée en profondeur en 2020 et les comités du Parlement européen voteront sur les aspects de la nouvelle directive dans les mois à venir.
Demande accrue, pas de marchés alternatifs
La politique de l'UE en matière de biocarburants a entraîné une forte augmentation de la demande d'huiles végétales dans le bloc. Dans la décennie de 2005, la consommation d'huile végétale dans le secteur alimentaire a chuté de 10 %, tandis que dans le secteur des transports, elle a presque quadruplé.
Selon l'association des agriculteurs et coopératives agricoles de l'UE, Copa-Cogeca, la production de biocarburants de l'UE a réduit de 10 % la dépendance de l'UE aux importations de protéines animales car les biocarburants génèrent de grandes quantités de protéines fourragères comme sous-produits. Mais avec la moitié des matières premières utilisées pour l'importation de biocarburants, les analystes estiment que l'impact de cette réduction sur la sécurité alimentaire et animale de l'UE a été limité.

Une nouvelle étude relance la controverse sur les biocarburants et les prix alimentaires
Une nouvelle étude commanditée par des ONG environnementales a révélé que la production de biocarburants de première génération a fait grimper les prix alimentaires en Europe, allant à l'encontre des propres données de la Commission européenne qui ont trouvé l'impact de l'éthanol «négligeable».
Le Copa-Cogeca estime que la demande supplémentaire liée au biodiesel a augmenté le prix des cultures alimentaires mondiales de 4 %. Cette augmentation a affecté les marchés de l'huile et de l'alimentation animale.
"Le secteur du biodiesel utilise 60 % de tous les colza consommés en Europe", a déclaré T & E.
Dans sa proposition de refonte de la directive sur les énergies renouvelables pour 2021-2030 (RED II), la Commission européenne a demandé une réduction du plafond des biocarburants de première génération issus des cultures vivrières, utilisé dans le secteur des transports de 7 % 2020 à 3,8 % en 2030, en réponse à des critiques environnementales.
Mais les agriculteurs craignent que cette élimination ne coupe un important flux de revenus. Nathalie Lecocq, directrice générale de Fediol, l'organisation représentant l'industrie européenne de la farine d'huile végétale et de protéines, a déclaré à EURACTIV qu'il n'y avait pas d'autre débouché dans l'UE pour absorber les 6,4 millions de tonnes d'huile de colza produites dans l'UE. "Il n'est pas non plus réaliste de considérer que ce volume remplacera les huiles tropicales importées", a-t-elle ajouté.
Mais T & E a demandé que le plafond des biocarburants de la première génération soit réduit à zéro après 2020, affirmant que les agriculteurs pourraient passer à des cultures protéagineuses alternatives pour garantir leurs revenus, alors que l'UE devrait se concentrer sur les biocarburants dits avancés et l'électrification renouvelable pour alimenter le secteur des transports à l'avenir.

mercredi 18 octobre 2017

Voila pourquoi les USA diabolisent la Corée 216 millions de tonnes de terres rares


8:30 (Arte) La Corée du Nord disposerait des plus importantes réserves mondiales de terres rares. Rien que le site de Jongju abriterait 216,2 millions de tonnes d’oxyde total de terres rares soit le double des réserves mondiales connues, de quoi bouleverser les équilibres géopolitiques régionaux.ces minerais dont la demande explose et qui sont devenus tout aussi stratégiques que le pétrole. http://minestories.com/fr/decouverte-...

De : Ligue des Conducteurs

17 octobre 2017 à 18:55


Objet : Il paye son PV et en reçoit un 10 fois plus élevé dans la foulée

Chère Madame, cher Monsieur,

Notre standard téléphonique est au bord de l'explosion.

Au bout du fil, des VRP, des auto-entrepreneurs, des infirmiers libéraux, des artisans du bâtiment. Ils sont choqués, en colère, mais souvent aussi complètement abattus…
… A cause de la nouvelle contravention pour "non désignation du conducteur", l'Etat vient de leur faucher près de la moitié de leur revenu mensuel !
Aujourd'hui, ensemble, nous pouvons stopper ce scandale.

Voici comment l'enfer bureaucratique du système de répression routière en France est en train de broyer par milliers des indépendants et des petits artisans :

Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises doivent désigner la personne qui conduisait la voiture de société au moment de l'infraction pour que l'administration leur retire les points correspondants.
En cas de non désignation de ce conducteur, l'entreprise subit une amende de 450 euros.

Un sacré coup de massue, difficile à encaisser pour certaines petites entreprises qui ne peuvent pas se tenir au fait du moindre changement de loi et se font donc avoir au moins une fois.

Et pour toutes les personnes en société unipersonnelle, en libéral, ce nouveau système répressif est carrément diabolique :

Car, étant seul dans leur société et étant donc seul utilisateur de la voiture ou camionnette de société, nombreux sont ces artisans qui, en toute bonne foi, pensent s'être "désignés" à l'administration tout simplement en payant l'amende. Erreur…

Ils reçoivent quelques semaines après le paiement de leur PV, un second PV, pour non désignation du conducteur : 450 EUROS !
Et le pire, c'est que ceux qui prennent la peine et le temps - en plus de leur travail qui les accaparent le plus souvent 50 ou 60 heures par semaine ! – de contester ce 2è PV en expliquant leur bonne foi, se voient le plus souvent infliger un rejet.

Ils doivent payer. Et vite, sinon, il y a des majorations : 3750 euros !
C'est proprement scandaleux.

Et vous pouvez sans doute nous aider à faire cesser cette aberration administrative :

Si vous n'êtes pas vous-même concerné, merci de transférer ce mail à toute personne de votre connaissance, qui dirige une petite société ou mieux encore, qui travaille en indépendant, en société unipersonnelle, pour lui permettre d'agir et de se défendre.

Si vous faites partie des victimes de ce racket et de cet entêtement inflexible de l'administration, voici le plan de bataille auquel nous vous proposons de participer pour obtenir la révision de cette nouvelle contravention et de son application.

Nous allons submerger le défenseur des droits de saisines individuelles, pour l'obliger à s'emparer du problème et faire changer la loi : Application du fameux droit à l'erreur que prône Emmanuel Macron, pour le 1er oubli de désignation du conducteur du véhicule de société, réduction du montant de cette amende qui est proprement scandaleux.

Pour participer à cette bataille, en saisissant le défenseur des droits, voici les conditions que vous devez remplir :

1) Vous avez payé, de bonne foi, le PV concernant votre véhicule de société, puis vous avez reçu un second PV de 450 € pour non désignation du conducteur.
2) Vous avez contesté ce 2è PV, par le biais du formulaire en exonération bleu. [si ce n'est pas encore fait, et que vous êtes encore dans les délais pour contester, faites-le de toute urgence]
3) Vous avez reçu le courrier de rejet de votre contestation.
Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez saisir le défenseur des droits.

Voici comment faire :
1) préparez un courrier expliquant clairement les faits.
2) joignez-y les copies suivantes : PV initial, justificatif de son paiement, carte grise du véhicule, PV pour non désignation, requête en exonération et rejet de cette contestation.
3) adressez votre demande :
Soit par le formulaire en ligne: https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/saisir
Soit par courrier, sans l'affranchir, à l'adresse suivante :
Défenseur des droits

Libre réponse 71120
75342 Paris cedex 07

Surtout, pensez bien à nous faire part de la saisine que vous faites, en répondant à ce mail.
En organisant cette pluie de contestations, vous agissez pour VOUS défendre et récupérer les 450 euros qui vous ont été brutalement infligés.
Mais en plus, vous montrez que les Français se battent pour faire respecter leurs droits, qu'ils refusent de se laisser broyer par une sanction disproportionnée, par une administration inflexible, que cette loi est inadmissible et qu'il faut la changer.

Et ça, c'est le rôle du défenseur des droits ! Et quand il verra jour après jour, s'accumuler les réclamations de citoyens maltraités par l'inflexibilité de cette nouvelle contravention pour non désignation du conducteur, il devra prendre le problème à bras le corps.

Alors c'est vraiment très important : transférez dès maintenant ce mail à un maximum de personnes pour les informer de ce scandale et pour qu'elles fassent une chaîne d'information auprès de leurs propres amis, pour que le nombre de saisines du défenseur des droits monte, monte, monte…
… jusqu'à ce que nous, conducteurs malmenés par un système de répression devenant de plus en plus inhumain et irrespectueux des citoyens, obtenions gain de cause : une politique de sécurité routière qui ne soit plus détournée à des fins fiscales (cette nouvelle contravention au montant exorbitant va rapporter encore des centaines de millions d'euros à l'Etat…), mais exclusivement destinée à sauver des vies.

Bien cordialement,
L'équipe de la Ligue de Défense des Conducteurs

PS. Si vous saisissez le défenseur des droits, merci de nous en informer. C'est très important pour évaluer le nombre de réclamations s'accumulant sur son bureau, pour cibler le meilleur au moment où communiquer pour rajouter une pression supplémentaire.

23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris 01.43.95.40.20

mardi 17 octobre 2017

Voiture piégée tue "One-Woman WikiLeaks" qui a mené les révélations de Panama Papers

par Tyler Durden
17 oct. 2017 00:40


Daphne Caruana Galizia, journaliste à la tête de l'enquête de Panama Papers sur la corruption à Malte.

Un blogueur dont les messages attiraient souvent plus de lecteurs que la circulation combinée des journaux du pays, Caruana Galizia a récemment été décrite par Politico comme une «femme WikiLeaks».

Pour John Dalli, un ancien commissaire européen qu'elle a contribué à faire tomber dans un scandale de lobbying du tabac, Galizia est "une terroriste".

Pour les députés de l'opposition, c'est une force politique de la nature, qui a heureusement ses armes dirigées de l'autre côté de l'allée.

«À elle seule, elle a amené le gouvernement au bord de l'effondrement», affirme un député. "La dame a des couilles", dit un autre.

Le mantra de Galizia était simple: blogue sans relâche sur le «copinage qui est accepté comme quelque chose de normal ici. Je ne peux pas supporter de voir des gens comme ça récompensés. "
Ses blogs étaient une épine dans le côté à la fois des chiffres de l'establishment et du monde souterrain qui règnent dans le plus petit Etat membre d'Europe.

Malheureusement, tout cela est fini maintenant, car Galizia a été tuée aujourd'hui quand sa voiture, une Peugeot 108, a été détruite par un puissant engin explosif qui a fait sauter la voiture en plusieurs morceaux et a jeté les débris dans un champ voisin.

Comme le rapporte The Guardian, ses plus récentes révélations pointent du doigt le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, et deux de ses plus proches collaborateurs, reliant des sociétés liées aux trois hommes à la vente de passeports maltais et aux paiements du gouvernement azerbaïdjanais.

Aucun groupe ou individu n'est venu réclamer la responsabilité de l'attaque.

La présidente de Malte, Marie-Louise Coleiro Preca, a appelé au calme.

"Dans ces moments où le pays est choqué par une attaque aussi vicieuse, j'appelle chacun à mesurer ses paroles, à ne pas porter de jugement et à faire preuve de solidarité", a-t-elle dit.

«Tout le monde sait que Mme Caruana Galizia a été une dure critique envers moi», a déclaré Muscat lors d'une conférence de presse convoquée à la hâte, «tant sur le plan politique que personnel, mais personne ne peut justifier cet acte barbare».

Le chef du parti nationaliste, Adrian Delia - lui-même sujet d'histoires négatives de Caruana Galizia - a affirmé que le meurtre était lié à ses reportages.

"Un meurtre politique a eu lieu aujourd'hui", a déclaré Delia dans un communiqué.

"Ce qui s'est passé aujourd'hui n'est pas un meurtre ordinaire. C'est une conséquence de l'effondrement total de l'état de droit qui se produit depuis quatre ans ".

Répondant aux nouvelles de l'attaque, l'eurodéputé allemand Sven Giegold, figure de proue de l'enquête du Panama sur les Papers, s'est dit "choqué et attristé".

"Il est trop tôt pour savoir la cause de l'explosion, mais nous nous attendons à une enquête approfondie", a déclaré Giegold.

"De tels incidents évoquent la Russie de Poutine et non l'Union européenne. Il ne peut y avoir absolument aucune tolérance à la violence contre la presse et aux violations de la liberté d'expression dans l'Union européenne ".

Cela ne fait que se demander ce qui se passe en Europe, alors que Yanis Varoufakis, l'ancien ministre des Finances de la Grèce a tweeté: 
"L'Europe du 21ème siècle: Exécution à Malte d'une militante qui dénonce les fraudeurs fiscaux. Le racisme triomphe en Autriche. Et arrestations politiques en Catalogne".
...

Fait intéressant, Muscat a annoncé au parlement que des officiers du FBI se rendaient à Malte pour aider à l'enquête, suite à sa demande d'aide extérieure du gouvernement américain.

Caruana Galizia avait 53 ans et laisse un mari et trois fils.

lundi 16 octobre 2017

6 Questions sur le massacre de Vegas qui vous feront vous demander ce qu'il cache

Par Daisy Luther
Le poivre bio
16 octobre 2017


Survival Saturday est un tour d'horizon des nouvelles et des ressources de la semaine pour les gens qui sont intéressés à se préparer.

Cette semaine dans les nouvelles

Vous savez, j'ai essayé de ne pas remplir de papier d'aluminium avec le massacre de Las Vegas, mais ils rendent cela impossible.

Bien sûr, il y a eu des questions dès le début. Beaucoup de choses n'ont pas tout à fait ajouté, mais il y a un processus d'enquête dans de tels événements. Mais ... comment se fait-il que chaque chose ait été bouleversée? Cette histoire se démêle comme un chandail effiloché dans un panier avec une portée de chatons.

Voici les 6 questions sur le Massacre de Vegas qui me font me demander ce qu'ils essaient de nous cacher.

1.) Pourquoi les témoins continuent-ils de disparaître ?

C'est un fait prouvé que beaucoup de gens qui traversent quelque chose d'aussi horrible que cette attaque ne se souviennent pas clairement des choses. Les personnes souffrant d'un trouble de stress post-traumatique éprouvent souvent des déficits de précision et cet événement n'a rien de traumatisant. Beaucoup de gens ont dit n'avoir aucune idée de ce qui se passait. Ils pensaient que le bruit était des pétards au début. La confusion et la peur ont coloré leurs souvenirs et leur seul objectif était de survivre. Nous avons tous entendu quelqu'un décrire un événement, en disant: «Tout était flou».

Mais il y avait quelques témoins qui ont eu un rappel très clair de l'événement et ils racontent des histoires très différentes. Histoires de plusieurs tireurs. Histoires de tireurs dans la foule. Histoires de premiers rapports de police qui auraient pu empêcher toute la tragédie.

Jésus Campo était le gardien de sécurité qui a été touché à la jambe lorsqu'il s'est approché de la chambre de Paddock. (Un journaliste a trouvé que Campo n'était pas dans la base de données des employés ou avait été enlevé.) Il avait prévu des entrevues avec les médias et ne s'est pas présenté. Un journaliste a dit qu'il y avait un ordre de bâillon sur Campo et sa famille, mais cela n'a pas été vérifié. Personne ne semble savoir où se trouve Campo.

Un autre témoin oculaire était Kymberley Suchomel, 28 ans, qui avait assisté au festival de musique. Elle a raconté une histoire très détaillée de plusieurs tireurs, des feux d'artifice réels comme une distraction. Elle s'est échappée indemne seulement pour mourir inopinément dans sa maison une semaine plus tard "de causes naturelles."

Ces gens ne sont pas seuls dans leurs histoires qui ne correspondent pas au récit officiel. Lisez cet article et regardez cette vidéo pour plus d'histoires de témoins oculaires. Et les gars ... faites attention.

2.) Pourquoi le calendrier évolue-t-il si radicalement ?

Évidemment, les enquêtes sont fluides et nous apprenons des choses au fur et à mesure. Mais il y a eu des changements vraiment dramatiques dans le calendrier et beaucoup d'ACY apparente (Cover Your A $$) au travail.

Le premier changement a été l'inclusion du tir du garde de sécurité non armé Jesus Campo, mentionné ci-dessus. Cela a radicalement changé la chronologie du moment où les officiels ont été avisés d'un tireur au 32e étage.

Un vétéran de deux étages au-dessous de la chambre de Paddock a essayé d'aviser la réception et le 911 concernant l'origine des tirs et rappelle que personne ne répondait. Il a dit :

"Il semble que ça ne s'arrête jamais", a-t-il rappelé. "Il y a des secondes, des minutes passent, et les rondes se poursuivent continuellement."

«Changer les armes, changer les calibres», a poursuivi Bethel. "Vous pouvez entendre la différence dans les coups de feu des différents fusils qu'il tire." (Source)

Il y a eu aussi des changements dans l'histoire de l'arrivée de Paddock dans sa suite à Mandalay Bay.

Si vous regardez cette vidéo, un homme de maintenance à Mandalay Bay a dit qu'il a appelé à l'aide - déclarant que lui et Jésus Campo ont appelé à être sous le feu plus de 10 minutes avant que le tireur commence à décharger son arme sur les spectateurs. Ce n'est que lorsqu'un enregistrement a été mis au jour sur Stephen Schuck, appelant à l'aide avec des coups de feu en arrière-plan que le calendrier officiel a été changé ... encore une fois.

3.) Pourquoi les enregistrements ne correspondent-ils pas à l'histoire officielle ?

Les enregistrements audio de la prise de vue sont graphiques ... et beaucoup d'entre eux ne correspondent pas à l'histoire officielle.

Tout d'abord, voici les appels 911 signalant le tournage.
Voici l'enregistrement complet de l'audio du scanner de police pendant la prise de vue.
C'est l'audio de quand SWAT a brisé la porte de la chambre d'hôtel de Paddock.
Ceci est une version condensée de l'audio.

Remarquez comment ils mentionnent plusieurs tireurs et plusieurs emplacements. Quelle est la quantité de brouillard de combat et combien est réel ?

4.) Pourquoi les ordinateurs portables et les téléphones des témoins ont-ils été essuyés avant leur retour ?

Si vous n'apprenez qu'une leçon, apprenez celui-ci. Si vous êtes témoin d'un événement comme celui-ci, téléchargez vos vidéos et vos photos immédiatement. Si votre histoire diffère de celle que les autorités disent, votre preuve disparaîtra une fois qu'ils auront la main sur vos appareils.

Les travailleurs du festival de la Route 91, au cours desquels Stephen Paddock a déclenché son massacre, auraient reçu leurs téléphones et leurs ordinateurs portables par le FBI pour découvrir que tous les messages et vidéos de la nuit ont été nettoyés.

Selon un résident de Las Vegas qui a posté une mise à jour de statut sur Facebook, "Un groupe de personnes qui ont travaillé sur la route 91 ont dit avoir récupéré leur téléphone portable aujourd'hui. Ils ont tous dit que tous leurs téléphones sont complètement nettoyés ! Tous les messages et informations de ce week-end sont complètement partis. Quelqu'un d'autre connaît cela ? "

"Quelques personnes différentes qui étaient des vendeurs là-bas disent tous la même chose", commente la femme plus tard. (la source)

Qu'est-ce que ces gens ont enregistré qui est contraire au récit officiel ? Savent-ils qu'ils ont attrapé quelque chose qu'ils ne devraient pas avoir ?


5.) Qu'en est-il de ces excellentes questions auxquelles on ne répond pas ?

Les médias alternatifs posent les questions que le courant dominant n'est pas. D'Ann Coulter:

Pourquoi Paddock aurait-il déchargé 200 cartouches dans le couloir d'un garde de sécurité qui vérifiait la chambre de quelqu'un d'autre avant de commencer son massacre ?

Comment peut-il falloir huit jours pour savoir quand le tireur présumé s'est présenté à l'hôtel ?

Pourquoi Paddock portait-il des gants s'il était sur le point de se suicider ?

Est-ce que d'autres tireurs solitaires ont déjà eu des petites amies ?

Si Paddock ne gagnait pas d'argent au poker vidéo - et il ne l'était pas - pourquoi ferait-il des millions de dollars dans un casino, transformant chaque dollar en 99 cents au mieux ?

En outre, consultez l'analyse tactique brillante de Brandon Smith, qui a beaucoup d'autres questions sans réponse comme:

Paddock a appelé la sécurité de l'hôtel au moins deux fois pour se plaindre de la "musique forte" sur le sol en dessous de lui le jour du tournage. Pourquoi un tireur de masse se soucie-t-il ou prend-il le risque de trop attirer son attention ?

Pourquoi, après une planification minutieuse, Paddock a-t-il exposé sa position en brisant deux fenêtres distinctes dans ses chambres adjacentes ? Il y a d'autres façons de fournir une échappatoire à un tireur avec moins d'exposition ?

Qui a déclenché cette alarme qui a aidé à donner la position de Paddock tôt, et pourquoi?

Pourquoi Paddock se préparait-il à s'échapper, utiliser ses caméras pour lui permettre de tirer à la porte de l'hôtel, équiper des tours capables d'anéantir toute équipe SWAT qui empiétait sur sa chambre, mais a décidé de se tirer dessus avant que SWAT ne pénètre ? ... Personne n'a remarqué que l'homme plaçait des caméras sur la zone ?

Un témoin sur place au concert a déclaré qu'une femme (et son petit ami apparent) approchait les gens près de la scène 45 minutes avant l'attaque, leur disant qu'ils «allaient tous mourir». Elle a ensuite été escortée hors du lieu par la sécurité . Qui était cette femme ? Essayait-elle de menacer les spectateurs ou de les avertir ? Ou, était-ce une coïncidence ?

Malgré le fait que ces questions entrent au cœur de la méthode et du motif, personne d'autre ne semble les poser.

6.) POURQUOI ?

Surtout, POURQUOI ? Pourquoi diable ce joueur riche qui n'avait pas d'antécédents de blesser quelqu'un ou d'être un homme armé hardcore décharger des milliers de tours sur 22 000 personnes innocentes ?

Il y a peu dans son histoire qui nous ferait penser, "Ouais, ce gars va aller postal un jour."

Tous ceux qui le connaissaient étaient stupéfaits. Déconcerté. Gobsmacked. Tout le monde, de son frère bizarre à sa petite amie étrangère aux voisins et aux autres voyageurs, était absolument stupéfait d'avoir commis ce massacre horrible.

Ensuite, il y a eu des problèmes qui ont été ignorés par les enquêteurs.

Paddock ne correspond pas au profil psychologique d'un tireur de masse. Il avait une petite amie, était riche, n'avait aucune connaissance tactique connue et était décrit comme «gentil et attentionné».
Il a fait de nombreux voyages au Moyen-Orient et en Europe.
Personne ne sait vraiment comment il est devenu si riche. Jeux d'argent ? Immobilier ? Ou quelque chose de plus insidieux ? Des rumeurs inexactes suggèrent qu'il aurait pu être un trafiquant d'armes ou un trafiquant d'enfants.
L'État islamique a affirmé à maintes reprises qu'il s'était converti au cours des six derniers mois et l'avait fait au nom de l'État islamique, mais les médias affirment que ce n'est pas vrai. Personne dans l'enquête semble même envisager la possibilité. De plus, un ancien responsable de la campagne Trump a dit que Paddock avait fait une vidéo de l'EI, mais rien d'autre n'a été entendu à ce sujet.
Tu ne pourrais pas te couvrir la tête si tu savais pourquoi ?

Cela n'ajoute rien.

Je ne dis pas que notre propre gouvernement a commis cette atrocité ou que Stephen Paddock était un musulman converti ou qu'il n'a pas fait cette fusillade.

Je ne sais pas quoi dire, honnêtement. Je veux dire, le FBI et le Vegas PD nous assurent qu'il n'y a «pas de conspiration» et que «personne ne tente de cacher quoi que ce soit».

Mais…

Il y a beaucoup trop de choses qui ne s'additionnent pas, mais ce que je peux dire, c'est que nous n'avons pas toute l'histoire. Et cela me rend suspect en soi. Que cachent-ils? Le motif était-il quelque chose qui changerait notre point de vue sur tout ce que nous croyons ?

Il faut être gros pour aller à cet effort.

Reproduit avec la permission de The Organic Prepper.

Éolienne offshore : le naufrage du bon sens

Par Michel Gay.
16 OCTOBRE 2017


La première éolienne flottante en mer (dite offshore) en France a été inaugurée en grande pompe à Saint-Nazaire le 12 octobre 2017 par le secrétaire d’État à la Transition énergétique Sébastien Lecornu et quelques célébrités locales.

COÛT DE L’ÉOLIENNE OFFSHORE

Le coût total de l’aventure nommée Floatgen est estimé à environ 40 millions d’euros, dont la moitié pour l’éolienne elle-même. L’autre moitié se répartit entre le flotteur en béton, les divers raccordements et les ancrages. Le projet bénéficie d’une subvention de 10 millions d’euros apportés par l’Union européenne, et de 8 millions par le Programme d’investissements d’avenir de l’État.

En clair, près de la moitié du coût prévisionnel de ce projet est financé par les impôts des Français alors que les principaux bénéficiaires sont étrangers (allemands et danois).

Bien que cette éolienne de 140 mètres de haut en bout de pale soit censée alimenter de 2000 à 4000 foyers selon les sources, qu’en est-il exactement ?

QUELLE ALIMENTATION POUR L’ÉOLIENNE OFFSHORE ?

Tout d’abord, les jours sans vent, ce qui arrive aussi de temps à autre en mer au large de Saint-Nazaire, cette éolienne offshore n’alimentera strictement personne.

Ensuite,  ses concepteurs annoncent un facteur de charge prévu de 32 %. Donc cette éolienne est censée fonctionner un jour sur trois à sa puissance nominale. Et ce chiffre est optimiste puisque même en Écosse (où il y a beaucoup de vent…), les éoliennes atteignent à peine ce rendement (le parc de Robbin Ring atteint 30 %).

Mais admettons. La puissance de l’éolienne étant de 2 MW, la production annuelle serait d’environ 5600 MWh.

Pour produire autant de MWh que le futur réacteur nucléaire EPR de Flamanville (11 millions MWh par an, même s’il n’y a pas de vent ni de soleil), il faudra plus de 2000 éoliennes Floatgen pour un coût de 40 à 80 milliards d’euros !

Le coût pourrait être divisé par deux par un effet d’échelle. Mais même en divisant par deux…  le prix du kilowatt-heure payé par le consommateur augmentera rapidement.

Enfin, cerise sur le gâteau, la production de cette machine sera officiellement achetée obligatoirement à 240 €/MWh (!)… quand elle produira, soit six fois le prix actuel du marché qui est d’environ 40€/MWh. Là encore, la différence sera payée par le consommateur / contribuable via une taxe (la Contribution au Service Public de l’Électricité, CSPE) sur sa facture d’électricité.

Avec ce prix d’achat préférentiel (et démentiel) de 240 €/MWh, pourquoi faut-il encore des subventions pour la construction ?

UNE RENTABILITÉ TRÈS DISCUTABLE, SURTOUT EN TEMPS DE CRISE BUDGÉTAIRE

En Allemagne, de récents appels d’offres ont été attribués sans subvention pour des éoliennes en mer. Le prix d’achat très élevé et obligatoire de la production éolienne payé par les Allemands suffira à rentabiliser l’investissement des lauréats. Il faut souligner qu’en Allemagne, le prix de l’électricité est deux fois plus élevé qu’en France…

L’EPR est prévu pour durer 60 ans. Quelle sera la durée de vie pour cette éolienne en mer ? Faudra-t-il la changer dans 20 ans ou 30 ans, si elle a résisté jusque là aux assauts des tempêtes maritimes ?

Alors que l’économie de la France est dans une phase critique, des milliards d’euros vont être dilapidés pour fabriquer quelques pourcents d’une électricité intermittente, inappropriée à la demande de l’utilisateur, et donc de mauvaise qualité.

De plus, elle est cinq à six fois plus chère que le prix du marché actuel (rappel : 240€/MWh contre 40 €/MWh).

Ces sommes démentielles seront prélevées sur la facture d’électricité des Français pour être englouties en mer. Une hausse vertigineuse du tarif de l’électricité a déjà commencé via la CSPE, alors que 9 millions de consommateurs sont déjà en situation énergétique précaire et doivent être socialement assistés…. Ce qui contribue aussi à l’augmentation de la CSPE dont c’était l’objectif à  l’origine !

LE NAUFRAGE DU BON SENS

Le coût complet de mise en place des moyens complémentaires (réseau électrique, aménagement d’infrastructure portuaire, subventions, construction de nouvelles centrales thermiques de production d’électricité pour compenser l’intermittence) est aujourd’hui encore mal identifié. Il représente cependant, à l’horizon 2030, plusieurs dizaines de milliards d’euros que devra supporter le contribuable français. La commission de régulation de l’énergie (CRE) a déjà prévu un surcoût de 8 milliards d’euros dû aux énergies renouvelables (incluant le solaire) pour la seule année 2018.

Le développement de l’éolienne offshore, encore moins compétitive que l’éolienne terrestre, est un non sens économique qui conduit à une destruction d’emplois par atteinte de la compétitivité des entreprises de notre pays. Comment des idéologues œuvrant habilement en coulisses (gouvernement, Commission européenne,…) sur le dos des citoyens contribuables ont-ils pu gangréner l’esprit de nos dirigeants à ce point ?

Le développement programmé de l’éolien offshore va contribuer à l’appauvrissement de la France pour satisfaire des intérêts privés et des accords électoraux avec les Verts au détriment de l’intérêt national.

L’éolienne flottante Floatgen inaugurée à Saint-Nazaire représentera le premier totem en mer qui matérialise le naufrage du bon sens.

--------------------------------------

Tous les iléens vous diront que TOUS les jours ils doivent laver leur voiture car, la salinité de l'air attaque le véhicule. Donc: idem pour les éoliennes.

Le vent est seulement constant à + de 300 m d'altitude, mais aucune éolienne ne mesure 300 m. Je ne parle pas là de construire des éoliennes aux pales de 300 m de long mais de monter un petit moulin à vents à 300 m. Nuance. Car, les moulins à vents n'ont pas 3 pales pour laisser passer l'air entre et siffler dans le vent, les moulins (en Grèce) sont entoilés de voiles triangulaires qui prennent 100 % du vent comme les éoliennes du far-west qui ont 18 pales et tournent (en grinçant) dans les westerns de Sergio Leone.

A propos d'énergie gratuite
mardi 28 octobre 2014

vendredi 13 octobre 2017

Rapport: L'énergie renouvelable est plus «arnaque» que Bernie Madoff et Enron

Breitbart
13 octobre 2017


La plus grande escroquerie qui soit perpétrée contre les contribuables et les consommateurs est l'énergie renouvelable, selon une nouvelle analyse publiée par l'Australien, plus grande que Ponzi, Madoff et Enron.

Judith Sloan, une économiste australienne réputée qui a servi à la Commission de la productivité du gouvernement australien, écrit Judith Sloan, tout en investissant d'énormes ressources financières pour soutenir les prospecteurs d'énergie renouvelable, les gouvernements nationaux n'apportent aucun avantage perceptible à leurs citoyens.

«À quelques rares exceptions près, les gouvernements du monde entier sont tombés dans le piège du paiement des arnaqueurs d'énergie renouvelable parce qu'il est nécessaire, du moins sur le plan politique, d'agir pour le changement climatique», écrit Sloan avant de fournir lecteurs avec une avalanche de données économiques pour soutenir son affirmation.

En Australie, plus de 2 milliards de dollars des contribuables par an sont acheminés vers les gestionnaires d'énergie renouvelable en vertu de l'opération de l'objectif d'énergie renouvelable et les certificats d'énergie renouvelable associés, observe Sloan.

En même temps, l'Agence australienne des énergies renouvelables «dépense des centaines de millions de dollars par an pour subventionner des entreprises d'énergie renouvelable, dont beaucoup sont détenues à l'étranger», affirme la Clean Energy Finance Corporation. le gouvernement Gillard travailliste "pour prêter ou accorder de l'argent aux entreprises d'énergie renouvelable."

En dépit de cet énorme «investissement» des contribuables, ce que l'on appelle l'énergie renouvelable n'a pas encore versé de dividendes ou suggère que cela sera économiquement viable dans un avenir prévisible.

L'analyse sinistre de Sloan de l'état des énergies renouvelables comme gouffre financier en Australie se reflète dans d'autres pays comme les États-Unis.

Selon Forbes, sur la base du dollar total, l'énergie éolienne et solaire sont davantage collectées par le gouvernement fédéral que toutes les autres sources d'énergie combinées, même si elles sont loin d'être autosuffisantes. Wind a reçu le plus grand nombre de subventions fédérales. Le solaire est deuxième.

Sur la base de la production (subventions par kWh d'électricité produite), cependant, l'énergie solaire «a obtenu plus de dix fois les subventions de toutes les autres formes de sources d'énergie combinées, y compris le vent», écrit le Dr James Conca, expert en énergie et géologue planétaire.

Renouvelables : la déraison d’État

Par Michel Gay 
13 OCTOBRE 2017

La déraison d’État qui attribue de mirobolantes subventions inutiles aux énergies renouvelables au détriment de tous les citoyens : ça suffit !

Les subventions accordées aux énergies renouvelables (notamment éoliennes et solaires) constituent la plus grande escroquerie mondiale envers les contribuables et les consommateurs, selon une nouvelle analyse publiée le 9 octobre 2017 par The Australian. Plus grande encore que les affaires Ponzi, Madoff et Enron selon ce journal.

Tout en investissant d’énormes ressources financières pour soutenir le développement d’énergies renouvelables, les gouvernements n’apportent aucun avantage perceptible aux citoyens. «Les gouvernements du monde entier sont tombés dans le piège des arnaqueurs des énergies renouvelables parce qu’il est nécessaire, du moins sur le plan politique, d’agir en faveur du changement climatique», écrit Judith Sloan, une économiste australienne.

7 MILLIARDS SUR LES FACTURES D’ÉLECTRICITÉ

En 2017, uniquement en France, plus de 7 milliards d’euros seront ponctionnés sur les factures d’électricité via une taxe (appelée « contribution au service public de l’électricité ») et transférés des consommateurs vers les gestionnaires d’énergies renouvelables. Ce montant s’élèvera à plus de 10 milliards d’euros en 2022 ! Et une grande partie de ces sommes folles subventionne des entreprises détenues à l’étranger (Chine, Espagne, Pays-Bas, Allemagne, Danemark,…).

De plus, d’autres subventions financées par les contribuables coexistent. Le fabuleux montant global éclipse toutes les autres aides gouvernementales à l’industrie.

Mais, en dépit de cet énorme «investissement» exigé des contribuables, les énergies renouvelables ne répondent pas aux attentes : leur faible production erratique nécessite de les adosser à des centrales thermiques réactives « à flamme » (au gaz, ou au charbon comme en Allemagne).

UN GOUFFRE FINANCIER

Les énergies renouvelables constituent un gouffre financier dans tous les pays où elles s’implantent car leur production est payée quatre fois par le consommateur – contribuable :

1) pour leur développement,

2) pour l’électricité produite et obligatoirement achetée à tarif préférentiel,

3) pour construire et entretenir des centrales thermiques (en soutien pour les jours sans vent et / ou sans soleil),

4) et enfin pour subventionner ces dernières qui fonctionnent mal par intermittence au gré des productions des renouvelables !

Selon le magazine Forbes, les énergies renouvelables (éolienne et solaire) sont loin d’être autosuffisantes. Elles ne prospèrent que sur les nombreuses aides et subventions publiques qui enrichissent des promoteurs au détriment de la collectivité.

AUGMENTATION DISCRÈTE DU PRIX DE L’ÉNERGIE

L’effet secondaire le plus pernicieux des énormes subventions gouvernementales pour les énergies renouvelables, est l’augmentation du coût de l’énergie de manière « invisible ». Ce coût est tout simplement transféré du consommateur d’énergie au contribuable. Il passe ainsi inaperçu pour la plupart des citoyens qui râlent contre les augmentations d’impôts sans savoir où passe leur argent.

Sur les 15 centimes d’euros (c€) par kWh payés par le consommateur français sur sa facture d’électricité, l’électricité produite grâce à l’énergie nucléaire coûte actuellement environ 4 c€ par kWh (tout compris avec le démantèlement et la gestion des déchets). En revanche, l’électricité d’origine solaire coûte entre 80 c€ et 100 c€ par kWh, soit 20 fois plus à produire.

Et l’énergie nucléaire est aussi durable que le soleil et le vent à l’échelle humaine (plus de 5000 ans de réserve…), mais elle ne bénéficie pas du même statut de « star verte » auprès des militants écologistes.

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ALLEMANDE

L’Allemagne a décidé de fermer toutes ses centrales nucléaires et de les remplacer par des «énergies renouvelables». Sa cible pour 2030 (qu’elle n’atteindra pas) est de 50 % d’énergies renouvelables dans la production d’électricité. Aujourd’hui, environ 60 % de son électricité est toujours produite par du gaz et du charbon, et 15 % par du nucléaire.

Le catastrophique programme de transition énergétique « Energiewende » rencontre de graves difficultés. Son coût faramineux s’élève actuellement à environ 650 milliards d’euros selon l’étude menée par Judith Sloan. Et la facture pourrait atteindre 1 000 milliards d’euros en 2030 selon une déclaration du ministre en charge de cette politique, Peter Altmeier, en février 2013.

Lorsque le vent ne souffle pas pendant plusieurs jours et qu’un épais brouillard recouvre l’Allemagne, la production des énergies renouvelables s’effondre « durablement ». C’est la Pologne, avec ses centrales électriques au charbon, et la France avec ses centrales nucléaires, qui viennent secourir l’Allemagne pour lui permettre de sortir de sa crise énergétique auto-induite.

Les énergies renouvelables ont été inondées des faveurs « du prince gouvernemental » depuis plus de 10 ans, et elles ont montré leur inefficacité. Il est grand temps qu’elles « volent de leurs propres ailes », sans traitement préférentiel, ni assistance financière.

La déraison d’Etat qui attribue de mirobolantes subventions inutiles aux énergies renouvelables au détriment de tous les citoyens : ça suffit !

https://www.contrepoints.org/2017/10/13/300845-renouvelables-deraison-detat

jeudi 12 octobre 2017

10 raisons historiques La Catalogne se bat pour l'indépendance de l'Espagne

Modern-day map of Catalonia
Par April Holloway
Anciennes origines
12 octobre 2017


Le dimanche 1er octobre, un référendum pour l'indépendance - jugé illégal par le gouvernement espagnol - a eu lieu en Catalogne, région autonome espagnole, avec 90 % de Catalans choisissant l'indépendance de l'Espagne. Alors, qu'est-ce qui est à la base de cette poussée intense de séparation ? En mettant de côté les raisons politiques modernes pour un moment, nous allons plonger dans le passé historique de la Catalogne pour comprendre pourquoi de nombreux Catalans sont catégoriques qu'ils atteindront un jour un Etat indépendant.

Où est la Catalogne ?

La Catalogne est une région triangulaire du nord-est de l'Espagne, séparée du sud de la France par les montagnes pyrénéennes. Il est bordé par la France et l'Andorre au nord, la mer Méditerranée à l'est, la communauté autonome de Valence au sud et la communauté autonome d'Aragon à l'ouest.

La Catalogne a une population de 7,5 millions d'habitants, soit environ 16 % de la population espagnole, répartie sur 948 communes, dont la plus grande, Barcelone, abrite 1,6 million de personnes.

Qu'est-ce qui se passe maintenant en Catalogne ?

Le 1er octobre, un référendum a eu lieu en Catalogne pour décider s'ils souhaitent devenir indépendants de l'Espagne. Les responsables ont déclaré que 90 % des 2,26 millions qui ont voté au référendum ont voté en faveur de l'indépendance, avec une participation de 42,6 % de l'électorat. Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a rejeté le résultat et a nié que la Catalogne ait tenu un référendum légal.

Le Guardian rapporte que, dans les jours qui ont précédé le référendum, la police a confisqué des millions de bulletins de vote, bloqué des sites Web liés au référendum, détruit des bureaux de vote, enlevé de force des urnes et averti toute une série d'agents publics. Le jour du scrutin lui-même a vu une très forte présence policière, avec des drames et des tensions qui ont cédé la place à la violence: des policiers habillés de masques et d'équipements anti-émeute ont forcé les bureaux de vote à fermer les bureaux, ont lancé des balles en caoutchouc et battu violemment citoyens faisant la queue pour voter lors du référendum. Le gouvernement catalan a affirmé que plus de 900 personnes ont été blessées.

Aujourd'hui, des milliers de Catalans ont entamé une grève générale pour protester contre la violence policière

10 raisons historiques La Catalogne veut l'indépendance de l'Espagne

1. Malgré des siècles de répression par les puissances conquérantes, les Catalans ont conservé leur propre langue - parlée aujourd'hui par 9 millions de personnes - qui n'est pas un dialecte espagnol mais qui a évolué à partir du latin vulgaire parlé par les Romains qui ont colonisé la région de Tarragone.

2. La Catalogne a une longue histoire remontant au début du Moyen Age, qui a vu la formation de ses propres coutumes et de son identité culturelle - les premiers comtés de Catalogne ont été établis au VIIIe siècle à la suite du roi Charlemagne tentant d'établir une zone tampon entre son Empire franc et l'Espagne gouvernée par les musulmans.

3. La base de ce qui serait le futur Etat souverain de Catalogne a été formé au IXe siècle. Considéré comme le fondateur de la Catalogne, Guifré el Pilós (Wilfred le Poilu) a uni plusieurs comtés catalans et est devenu le premier comte indépendant de Catalogne.

4. La Catalogne était une région puissante et une puissance maritime majeure - la Catalogne a émergé comme une entité distincte avec la montée du comté de Barcelone à la prééminence au 11ème siècle, et quand le mariage entre Ramon Berenguer IV et la reine Petronilla d'Aragon a résulté dans une union dynastique avec le Royaume d'Aragon, il est devenu une grande puissance maritime médiévale.

5. La Catalogne possédait ses propres droits traditionnels et son parlement dès le XIIe siècle - bien que la Catalogne fût soumise au même régime royal que le royaume voisin d'Aragon au XIIe siècle, la Catalogne conservait ses propres droits traditionnels et le Parlement, les Corts Catalanes , qui est resté en place jusqu'au 18ème siècle. Les tribunaux catalans avaient force de loi en ce sens que le roi ne pouvait les révoquer unilatéralement.